Mohammed VI Abdelilah Benkirane leclimatchangeetnous.net

n COP22 large570 Reuters planclimatetnous.net1603017

 

Leclmatchangeetnous.net. Jeudi 16/03/2017 – Mohammed VI a décidé d’écarter Abdel-Ilah Benkiran, chef du gouvernement depuis le 29 novembre 2011. Il sera remplacé par une autre personnalité du PJD pour dépasser le blocage. Le futur chef du gouvernement sera reçu par le roi incessamment Le communiqué du cabinet royal a été diffusé mercredi 15 mars 2017 au soir.

Abdel-Ilah Benkiran est universitaire, entrepreneur et homme politique marocain, membre du Parti de la justice et du développement.

 

"Au terme de la tournée qui a conduit le souverain dans plusieurs pays africains frères, (...) le roi a pris connaissance que les consultations menées par le chef du gouvernement désigné, pendant plus de cinq mois, n’ont pas abouti jusqu’à ce jour à la formation de la majorité gouvernementale", explique le communiqué qui précise qu'à cela s'ajoute "l’absence de signaux qui augurent de sa prochaine formation".

 

En vertu de ses prérogatives constitutionnelles, "et partant du souci (...) de dépasser la situation d’immobilisme actuelle, Sa Majesté (...) a décidé de désigner une autre personnalité politique du Parti de la Justice et du développement en tant que nouveau chef du gouvernement".

 

Le communiqué précise que le souverain a choisi cette alternative, "parmi toutes les autres options que lui accordent la lettre et l’esprit de la Constitution", pour "consolider le choix démocratique et de préserver les acquis réalisés par notre pays dans ce domaine".

 

Le roi recevra, cette personnalité politique "dans le délai le plus proche" et la chargera de la constitution du prochain gouvernement, ajoute le communiqué du cabinet royal.

 

Le communiqué tient à rendre hommage à Benkirane pour son "haut sens de responsabilité et de patriotisme sincère"  démontrés tout au long de la période pendant laquelle il a assumé la présidence du gouvernement.

 

Point de repère

 

Photo - World leaders pose for a family photo at the UN Climate Change Conference 2016 (COP22) in Marrakech, Morocco November 15, 2016. REUTERS/Youssef Boudlal |

Le Maroc préside la COP22 jusqu'à la fin novembre 2017 qui s'est achevée le 18 novembre 2016 à Marrakech, après douze jours de négociations.

De manière générale, les pays ont fait preuve d'unité face à l'urgence de mettre en oeuvre l'Accord de Paris sur le climat. Adopté en décembre 2015 et entré en vigueur le 4 novembre, ce texte vise à limiter "bien en dessous" de 2°C le réchauffement climatique.


Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/